Bienvenue

#2 Agriculture régénératrice – Des innovations technologiques pour accompagner la démarche

Comme évoqué dans un précédent article, l’agriculture régénératrice est un ensemble de techniques agricoles qui ont pour objectif de réduire changement climatique et inverser la tendance, en restaurant la biodiversité du sol pour augmenter le stockage du carbone dans le sol.

Les innovations technologiques qui peuvent être utilisées pour cette pratique sont multiples, il en existe dans plusieurs domaines : l’impact sur le sol, la biodiversité, la compréhension du milieu.

Prototype d'un STRIP TILLI d'étudiants à UniLaSalle
Prototype STRIP TILL de 7 étudiants D'UniLasalle
L’importance du sol dans cette agriculture. 

L’agriculture de régénération préconise un impact sur le sol le plus positif possible pour éviter de détruire la biodiversité. Les technologies pour minimiser les impacts sur le sol sont développées depuis assez longtemps comme par exemple les pneus basse pression ou les chenilles permettant de diminuer le tassement du sol dû au passage des engins agricoles. D’autres technologies sont plus récentes comme le travail uniquement sur le rang de semis (le STRIP-TILL).

Comment reconstituer la biodiversité d’un sol ?

Pour l’agriculture régénératrice, la biodiversité est à reconstituer dans le sol. Pour cela elle prône les rotations longues, la diversité et le mélange des espèces. La technologie s’est déjà développée en partie avec les semoirs conçus pour implanter plusieurs espèces en même temps mais aussi les trieurs optiques pour la séparation des espèces après la récolte.

Comment s’aider à prendre des décisions ?

La technologie peut aussi aider à comprendre et suivre le milieu dans lequel on évolue. Il existe des sondes – voir le projet sol-plante – qui mesurent l’humidité, la température du sol et de l’air afin d’optimiser la gestion des semis, des maladies, des traitements, de l’irrigation. Les prises de décisions peuvent aussi être accompagnées par des logiciels de suivi de cultures comme Géofolia (Isagri), Field Manager, Crops… Et aussi par l’échange entre agriculteurs par le biais de plateforme comme Companion (BASF).

Comment optimiser les demandes du sol hétérogène ?

La modulation intraparcellaire est aussi une technique pour ce type d’agriculture. La cartographie peut se faire via la conductivité, avec des drones ou alors avec les rendements des récoltes précédentes. Cette modulation peut être utilisée pour l’apport azoté d’engrais vert. En effet les engrais chimiques sont prohibés pour l’agriculture de régénération puisque ce type d’engrais peut détruire les micros organismes. C’est pour cela que pour ce type d’agriculture, il est conseillé d’avoir de l’élevage dans son système de production.

Carte modulation biomasse Colza
Carte de biomasse colza d'AIRINOV

Autres articles
Fermes LEADER travaille à proposer des projets et des solutions qui vous conviennent. 
Ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir ensemble les données du rucher connecté de la station expérimentale Agrinovex.