Bienvenue _

Les limaces : Un risque à surveiller, comment ?

Les limaces ont deux périodes d’infestation : en automne et au printemps. Lorsque les conditions climatiques sont favorables (humides et douces), elles attaquent les cultures maraichères, les céréales à paille et principalement le colza. Aux stades précoces des cultures, les dégâts peuvent engendrer des pertes économiques élevées si la population n’est pas bien gérée !

Comment pouvons-nous surveiller la population présente et adapter notre lutte d’une manière efficace et raisonnée ?

Découvrez ci-dessous toutes les clés pour lutter efficacement contre ces ravageurs !

Quelles sont les espèces de limaces les plus nuisibles aux cultures ?

Il existe dix espèces de limaces qui attaquent les cultures dont deux qui sont considérées comme étant les plus nuisibles : La limace grise et la limace noire.
Voici un tableau comparatif de ces deux espèces afin de mieux les connaître et pouvoir les identifier dans vos parcelles.

Comparatif limaces limacapt
Comparatif des limaces les plus nuisibles en agriculture.

Que puis-je faire pour réduire la population de limace dans mes parcelles ?

Il est conseillé de mettre en place des leviers agronomiques en interculture dans le but de réduire une partie de la population de limaces avant l’implantation de la culture suivante.

Ces leviers aident dans :

  • La réduction des ressources alimentaires des limaces comme les résidus de la récolte, les repousses de cultures ou d’adventices.
    Ex. Déchaumage, culture intermédiaire peu appétente (moutarde, phacélie), mise en place d’une rotation raisonnée (alternance de cultures peu appétentes), mise en place de bandes répulsives en bordure.
  • La destruction des abris des œufs, jeunes et adultes.
    Ex. Labour, déchaumage, roulage du sol.

Est-il suffisant d’utiliser uniquement les leviers agronomiques ?

Grille de risque limace
Grille de risque pour déclencher une intervention chimique (Source : Arvalis Institut du Végétal)

Cependant, même si vous réduisez les populations, vous n’avez pas la certitude que ces dernières ne constitueront pas un risque sur votre culture.

Il faudra alors surveiller l’évolution de limaces avant les semis jusqu’au stade de 3-4 feuilles dans le cas des céréales à paille et du colza afin de déterminer la nécessité d’interventions chimiques. Après ce stade, les dégâts n’affectent pas le rendement.

Egalement, vous pouvez jeter un coup d’œil sur la grille de risque, ci-contre, proposée par Arvalis Institut du Végétal.

En effet, cette grille présente un mode de raisonnement pour déclencher une intervention chimique avec des anti-limaces (métaldéhyde en agriculture conventionnelle et phosphate ferrique en agriculture biologique).

Comment surveiller mes parcelles ?

En plus des leviers agronomiques, il faut penser à surveiller les parcelles avec des pièges à limaces. Il est important de les mettre en place 2-3 semaines avant les semis pour des céréales à paille et le colza. Ces pièges sont préférablement déposés dans la parcelle en fin de journée et dans des conditions humides du sol.

On peut trouver plusieurs méthodes de piégeage et de surveillance traditionnelles en déposant des cartons plastifiés, des planches, ou des pièges vendus en marché. Ces techniques sont simples mais laborieuses parce qu’elles nécessitent un passage fréquent dans les parcelles pour : la mise en place et le comptage des limaces piégées.

Existe-t-il des technologies qui aident pour la surveillance des parcelles ?

Certaines technologies innovantes permettent une approche préventive de la surveillance des limaces. C’est le cas du Limacapt, capteur développé par la société De Sangosse avec laquelle Fermes LEADER mène actuellement une action.

Limacapt de sangosse limaces piège connecté

Le Limacapt est équipé d’une caméra infrarouge embarquée et d’un algorithme intégré qui lui permettent de détecter et de compter les limaces au champ toute la nuit. En effet, il s’agit de la période d’activité des limaces. Les résultats sont ensuite transmis directement sur le smartphone de l’utilisateur.

En tant qu’agriculteur, les bénéfices sont multiples, vous :

  • Gagnez du temps avec l’aide de cette technologie autonome.
  • Réduisez vos coûts d’intrants.
  • Diminuez votre impact environnemental en rationalisant le recours aux intrants chimiques.

Comme pleins d’entre vous, partagez votre expérience et vos avis sur les limaces !

Voici le formulaire, si ce n’est pas encore fait :

Limaces_questionslibres
Chaque année les limaces provoquent des dégats plus ou moins conséquent sur vos cultures. Vous êtes de plus en plus nombreux à regarder les différentes méthodes de détection et de lutte contre ce ravageur. Et vous, quel est votre stratégie anti-limaces?
Savez-vous distinguer le type de limace présent sur vos parcelles?
S'agit-il principalement de
Avez-vous déjà entendu parlé du Limacapt de De Sangosse? Si oui, où en avez-vous entendu parlé?
Autres articles
Dans l'esprit living lab et collaboratif, InVivo et Fermes LEADER lancent le 2 juin 2022 à Paris leur Club dédié aux entreprises AgriTech pour favoriser l’open innovation au sein du groupe et développer cette relation créatrice de valeurs pour une agriculture répondant aux attentes des consommateurs, respectant l'environnement, le tout en préservant le revenu des agriculteurs.