Bienvenue _

Lancement de la saison 2 du projet TrichoLEADER !

Après une première saison instructive du projet Tricholeader en 2019, une seconde saison vient de commencer afin de continuer à travailler sur l’amélioration de la mise en place des solutions de biocontrôle.

En plus de la station météo connectée Sencrop, la technologie Copeeks est cette année au coeur du projet TrichoLEADER. L’entreprise Copeeks a développé des boîtiers appelés Peeks conçus pour le suivi des productions végétales mais aussi animales. Dans le cadre du projet TrichoLEADER, chaque agri’LEADER participant dispose donc d’un boîtier Copeeks adapté à la surveillance de la pyrale du maïs.

La solution de biocontrôle utilisée reste inchangée : Trichotop Max, des diffuseurs de trichogrammes fournis par Bioline Agrosciences. Les trichogrammes sont de petits hyménoptères parasitoïdes de la pyrale qui éliminent les pyrales en pondant dans leurs œufs.

Ce projet a pour but d’associer la solution de biocontrôle de lâchers de trichogrammes avec des technologies numériques afin d’optimiser la lutte contre la pyrale du maïs. Les pièges permettront de suivre les vols de pyrale, mesurer l’évolution de ces ravageurs et l’efficacité des trichogrammes. Tandis que les stations météos vont vous permettre de suivre les conditions climatiques influant sur le développement des trichogrammes et de la pyrale. Ces deux outils combinés permettront d’affiner les programmes de lâchers de trichogrammes au plus près des conditions ultralocales.

7 Agris’LEADER membres des coopératives UAPL, EMC2, Qualisol et Océalia participent cette année au projet, les lâchés de trichogrammes ont commencé dans certaines coopératives tout comme le suivi du développement du ravageur et de l’auxiliaire !

Autres articles
Dans l'esprit living lab et collaboratif, InVivo et Fermes LEADER lancent le 2 juin 2022 à Paris leur Club dédié aux entreprises AgriTech pour favoriser l’open innovation au sein du groupe et développer cette relation créatrice de valeurs pour une agriculture répondant aux attentes des consommateurs, respectant l'environnement, le tout en préservant le revenu des agriculteurs.