Bienvenue

L’Agrivoltaïsme, nouvelle opportunité pour les agriculteurs ?

Du photovoltaïsme à l’agrivoltaïsme…

Les enjeux climatiques nous poussent à nous tourner vers des productions d’énergies plus durables. Ces 20 dernières années ont connu l’essor du photovoltaïsme : la production d’énergie électrique par la transformation de l’énergie solaire. Des panneaux solaires peuvent être installés directement sur le sol créant ainsi des “champs” de panneaux solaires. Cependant, le photovoltaïsme au sol est confronté à d’importantes problématiques territoriales. Il n’est plus envisageable d’utiliser de l’espace agricole pour développer des champs de panneaux solaires. Le photovoltaïque est soumis à un défi foncier et ne peut s’implanter que sur des terrains sans conflit d’usage (carrières, friches, zones inondables, zones polluées…).

Les autres solutions d’installation sont nombreuses : toits de bâtiments industriels ou d’habitation, ombrières sur parkings.. Ainsi de nombreux bâtiments agricoles photovoltaïques ont vu le jour avec le développement de nombreuses offres de financement de bâtiments photovoltaïques dans les années 2000. Les toits bâtiments agricoles de part leur grande taille sont des emplacements privilégiés pour installer des panneaux solaires. Mais qu’en est-il des surfaces cultivées ? L’agrivoltaïsme entend combiner cette technologie à la production agricole.

L’agrivoltaïsme c’est quoi ?

L’agrivoltaïsme est la combinaison entre la protection de parcelles agricoles et la production d’énergie renouvelable. Des entreprises comme Ombréa, Sun’agri ou encore Total Quadran  proposent ce type de solution photovoltaïque.

Dans ce schéma, la production agricole est la production prioritaire, la production d’électricité est un bonus. Les schémas sont donc réfléchis et mis en place pour assurer d’abord un rendement tant en quantité qu’en qualité.

L’agrivoltaïsme se destine aux productions viticoles, arboricoles et maraîchères.

Cette pratique se trouve aussi sous les noms d’agrophotovoltaïque, de solar sharing ou encore d’agrinergie.

agrivoltaïsme panneaux solaires viticulture
Crédit photo : Sun’Agri ®

Comment cela fonctionne ?

Une persienne est disposée au dessus des cultures pour constituer une couverture partielle.

De solides portiques supportent l’infrastructure amovible et orientable entre les rangées. Le déploiement peut se faire sur un axe de rotation ou à la verticale.

Une multitude de capteurs sont disposés sur l’infrastructure afin de délivrer des informations sur le climat, mais aussi sur l’état de la croissance de la plante.

Les capteurs sont divers selon le fournisseur. Les capteurs les plus fréquents permettent de suivre les paramètres suivants :

  • Croissance du végétal
  • Température
  • Humidité
  • Mesure d’ensoleillement

Les données sont ensuite envoyées dans un cloud. L’algorithme développé par le fournisseur prend en compte les données transmises automatiquement et des informations sur la croissance du végétal en question pour ordonner l’ouverture et la fermeture des panneaux. Le pilotage se fait à distance et de manière automatique.

agrivoltaïsme panneaux solaires viticulture
Crédit photo : Sun’Agri ®

Quels avantages à se tourner vers l’agrivoltaïsme?

Cette solution présente plusieurs avantages majeurs pour l’agriculteur :

  • Les panneaux assurent une protection des cultures agricoles : besoin en ombre, ensoleillement, protection contre les nuisibles.
  • La solution est pilotée à distance et ne nécessite pas l’intervention de l’agriculteur.
  • La solution permet une production d’énergie durable ainsi qu’un revenu complémentaire.

La mise en place de cette structure rencontre néanmoins quelques obstacles. Il s’agit de projets à long terme dont la mise en place de l’infrastructure doit être réfléchie pour 15 à 20 ans.

Quelles opportunités pour l’agrivoltaïsme demain ? 

Le réchauffement climatique représente une opportunité pour l’agrivoltaïsme. En effet, l’énergie est un poste de plus en plus regardé, contrôlé et un sujet de recherche et développement pour de nombreux centres de recherche à travers le monde.

Le réchauffement climatique entraîne aussi des conditions climatiques plus extrêmes pour les cultures. Les températures peuvent monter plus haut, plus longtemps, et l’ensoleillement prolongé peut causer plus fréquemment l’assèchement des cultures. Une adaptation des manières de produire est obligatoire et l’agrivoltaïsme présente ce double avantage de protéger les cultures et de produire de l’énergie. Les politiques et fonds publics sollicitent et soutiennent ces démarches.

Ce que vous en pensez :

Saviez-vous ce qu’était l’agrivoltaïsme ? (en %)
Vous êtes : (en %)

 

Sur les exploitants qui se sont exprimés, combien seraient prêts à envisager cette solution sur leur exploitation ? (en %)

 

  • Oui
  • Non
  • Coopérative
  • Exploitant
  • Autres
  • 100 %

Autres articles
La startup MyEasyFarm lance un nouveau service qui s'inscrit dans la démarche du Label Bas Carbone. Retrouvez l'interview de Maxence RIVENET.
C'est la rentrée 2021, les agriculteurs et coopératives peuvent d'ores et déjà s'inscrire aux prochaines formations ou participer aux formations qui sont déjà passées. Pour cela c'est très simple, rendez-vous dans l'onglet "comprendre" et cliquez sur la vignette "Les E-FORMATIONS de Fermes LEADER". N'oubliez pas, pour avoir accès à la totalité du contenu vous devez vous connecter ou créer un compte !